FICHES DENTAIRES DU CABINET DENTAIRE PARIS NORD-DENTINE
À PIERREFITTE-SUR-SEINE

Dans notre Cabinet Dentaire Paris Nord-DENTINE de Pierrefitte-sur-Seine, notre objectif est de vous donner tous les renseignements dentaires indispensables à la santé de votre bouche. C’est pourquoi nous mettons à votre disposition de nombreuses fiches techniques explicatives sur différents thèmes dentaires.
Découvrez ainsi toutes les informations sur les différents problèmes dentaires. En étant informé un maximum, vous aurez moins peur de vous rendre dans un cabinet de dentistes pour vos soins dentaires ou la pose de couronnes.

NOS FICHES

Fluor

Qu’est-ce que le fluor? Quel est son rôle?

Le fluor, est un oligo-élément qui entre dans la constitution des dents. Il est présent en quantité non-négligeable dans certaines eaux minérales, dans certains sels fluorés et dans la plupart des dentifrices et certains bains de bouche.
Le fluor renforce l’émail, soit superficiellement lorsqu’il est utilisé en application locale dite topique (dentifrice, bain de bouche), soit en profondeur lorsqu’il est donné par voie orale dite systémique, avant l’éruption des dents (eau, comprimé, sel fluoré). Le fluor existe à l’état de traces dans la plupart des aliments, l’eau en est la source principale.

Comment bien utiliser le fluor?

L’utilisation du dentifrice fluoré est la mesure la plus efficace de prévention des lésions carieuses. Cette prévention repose sur un brossage 2 fois par jour, pendant 2 minutes, des dents avec un dentifrice fluoré ayant une teneur en fluor adaptée à l’âge.
Dans certains cas, si le risque carieux de l’enfant et/ou de l’adulte est élevé, le dentiste après avoir réalisé un bilan fluoré pourra prescrire une supplémentation en fluor (bain de bouche, dentifrice fortement dosé) ainsi que des soins préventifs adaptées (scellement de sillons, pose de vernis fluoré…)

A quelle dose?

Le dosage en fluor de votre dentifrice doit varier en fonction de l’âge, afin d’avoir la meilleure protection contre les caries mais aussi d’éviter tout risque de surdosage pouvant provoquer des fluoroses pendant l’enfance sur les futures dents définitives:

• Dès les premières dents de l’enfant jusqu’à 2 ans, le brossage des dents est réalisé une fois par jour par ses parents avec de l’eau ;

• A partir de 2 ans, le brossage est effectué 2 fois par jour avec un dentifrice fluoré entre 250 ppm et 500 ppm lorsque l’enfant sait recracher ;

• A partir de 3 ans, le brossage est effectué 2 fois par jour avec un dentifrice fluoré entre 500 ppm et 1000 ppm lorsque l’enfant sait recracher, pendant 2 minutes ;

• Enfin après 6 ans, on se brosse les dents 2 fois par jour avec un dentifrice fluoré entre 1000 et 1500 ppm, pendant 2 minutes.

La gamme de dentifrices proposée sur le marché est très vaste: n’hésitez pas à demander conseil à votre dentiste.

Les dents de mon bébé

Faciliter l’éruption des dents de lait

Lors de l’eruption dentaire, il est conseillé d’utiliser un anneau de dentition et de le mettre au réfrigérateur mais pas au congélateur : en effet, le froid est un excellent antidouleur. Vous pouvez aussi masser la gencive de bébé avec un doigt propre et un baume spécifique pour le soulager. Par contre, il ne faut pas frotter la gencive avec du pain dur ou un sucre, vous augmenteriez le risque de caries. En cas de fièvre liée aux poussées dentaires, donnez un médicament contre la fièvre selon une dose adaptée au poids et à l’âge de l’enfant.

Des caries avant 3 ans : est ce possible?

C’est tout à fait possible. La carie précoce touche d’abord les incisives avant de s’étendre à toutes les dents. Elles peuvent concerner les enfants de 6 mois et avoir des répercussions importantes sur les dents définitives et le développement de la sphère orale et des apprentissages.

Les caries sont provoquées par une alimentation sucrée

Elles sont causées par de longues expositions, répétées, à des liquides sucrés (par exemple, biberon tété durant la journée et/ou la nuit). Si votre enfant a besoin d’un biberon pour s’endormir, préférez l’eau. Mais s’il doit boire autre chose que de l’eau avant le coucher, brossez-lui les dents juste après pour éviter que les dents ne restent en contact avec le sucre toute la nuit.

Une bonne hygiène bucco-dentaire est indispensable pour éviter les caries

Avant 2 ans, le brossage est réalisé par un adulte uniquement avec de l’eau. L’introduction du dentifrice se fait vers 2 ans dès que l’enfant sait cracher. A partir de 2 ans, l’enfant doit se brosser les dents 2 fois par jour pendant 2 minutes, sous le contrôle d’un adulte. Le dosage du fluor contenu dans le dentifrice est recommandé comme suit:

La gamme de dentifrices proposée sur le marché est très vaste: n’hésitez pas à demander conseil à votre dentiste. Il faut également être vigilant en ce qui concerne la contamination parents/enfants : en effet, la carie est une maladie contagieuse et bactérienne. Si les bactéries n’existent pas à la naissance dans la bouche de l’enfant, elles sont souvent transmises par les parents. Pour limiter le risque de transmission de bactéries et l’apparition de caries, veillez à éviter:

• D’utiliser la cuillère de votre enfant pour vérifier si le plat n’est pas trop chaud;

• D’utiliser les mêmes couverts que votre enfant;

• De mettre la sucette dans votre bouche pour la nettoyer;

• D’embrasser votre enfant sur la bouche.

Votre enfant suce son pouce, ou une sucette : quels en sont les risques ?

Dans les deux cas, les conséquences sont importantes sur le développement de l’enfant. Aux malpositions dentaires s’ajoutent des risques de déformations du palais et des défauts de la croissance des maxillaires, avec des répercussions sur la respiration, la déglutition et la phonation (parole). Ce n’est pas toujours aux parents de pouvoir en décider, mais la sucette à la forme anatomique adaptée est moins lourde de conséquence que le pouce. Dans tous les cas, ces habitudes doivent être arrêtées le plus tôt possible et avant l’apparition des dents définitives.

Enfant naissance à 6 ans

Pour prendre de bonnes habitudes pour la santé bucco-dentaire de votre enfant, il est important de prendre soin de ses dents et de ses gencives au plus tôt. La santé bucco-dentaire est une part importante de sa santé globale. Si un enfant a des pathologies dentaires non traitées, elles pourront avoir des répercussions graves sur sa santé.

Vous pouvez protéger votre enfant contre les maladies bucco-dentaires en lui brossant les dents tous les jours, en l’amenant régulièrement consulter un dentiste et en lui proposant une alimentation équilibrée. Les enfants apprennent les bonnes habitudes bucco-dentaires grâce à leurs parents et aux personnels encadrants qui les entourent. Voici des conseils simples pour aider votre enfant à avoir un sourire en bonne santé tout au long de sa vie.

Les premières dents de bébé

Les dents de lait de votre enfant lui permettent de mâcher et de parler. Elles maintiennent aussi l’espace dans les mâchoires pour les dents adultes qui pousseront plus tard. Avoir tôt de bonnes habitudes bucco-dentaires aident les enfants à préserver leur patrimoine dentaire toute leur vie. Les dents de lait font leur éruption quand le bébé a environ 6 mois. A l’âge de 3 ans, la plupart des enfants ont 20 dents de lait (dents temporaires).
Votre enfant grandit et les dents de lait tombent à partir de l’âge de 6 ans pour faire de l’espace pour les dents adultes (permanentes). A douze ans, les dernières dents de lait tombent, et c’est vers l’âge de 21 ans, qu’il est habituel d’avoir les dernières dents adultes en bouche. Tous les enfants n’ont pas leurs dents exactement au même âge. Les dents de votre enfant peuvent faire leur éruption plus tôt ou plus tard que les âges indiqués sur ce schéma.

Quelques conseils au moment de l’éruption

Quand les dents commencent leur éruption, certains bébés peuvent avoir mal aux gencives. Frictionner leurs gencives avec une compresse humide ou votre doigt peut les soulager. Un anneau de dentition froid mais pas glacé peut également les soulager. Surtout ne pas tremper cet anneau dans du sucre, du sirop, du miel ou dans tout autre aliment sucré. Si votre enfant ne montre pas de signe d’amélioration consulter votre pédiatre ou votre chirurgiendentiste.

Prévenir les caries

Les caries dentaires peuvent apparaître dès que les dents font leur apparition en bouche. La carie peut être à l’origine de douleurs chez le bébé. Des caries non traitées peuvent être à l’origine de la destruction de la dent d’un enfant en bas âge. La carie dentaire peut également avoir des répercussions sur l’état général de l’enfant. L’enfant peut alors avoir des difficultés pour manger, aboutissant à une dénutrition.
Les bébés dont les dents sont en contact régulier avec des boissons sucrées et sur une longue période ont des risques accrus d’avoir des caries. Ces boissons sont les jus de fruits, les sirops, le lait, les sodas et autres boissons sucrées. Les bactéries de la bouche se nourrissent des sucres de ces boissons. Elles les transforment en acides qui attaquent la dent par déminéralisatione et forme une carie. Ne mettez jamais votre enfant au lit avec un biberon contenant une boisson sucrée. Si votre enfant a une tétine, ne la trempez jamais dans du sucre ou dans du miel. Ne mettez pas non plus la tétine dans votre bouche avant de la donner à votre enfant. Il est important de savoir que les bactéries présentent dans votre bouche pourraient être transmise ainsi à votre bébé.
Les tasses ou verres avec un bec verseur ne doivent être utilisées que jusqu’à 1 an. Au-delà l’enfant doit apprendre à boire dans un verre ou une tasse normale pour le bon développement de la cavité buccale. Les bonnes habitudes alimentaires prévoient l’apport de céréales, de fruits et de légumes. Prévoyez toujours des goûters équilibrés, et réservez la consommation confiseries aux heures des repas pour en limiter leur impact dentaire.

Brossez les dents de votre enfant

Bonne nouvelle: les caries peuvent être évitées. Brosser les dents de votre enfant est une étape importante pour éviter les caries. Le nettoyage aide à enlever la plaque dentaire, un lm collant de bactéries qui se développe à la surface des dents. Dès la naissance, après chaque repas, nettoyer les gencives du bébé à l’aide d’une compresse humide. Cela permet d’éliminer la plaque dentaire et les débris d’aliments pendant l’éruption des dents. Lorsque les dents font leur éruption commencer à lui les brosser le soir avec une brosse à dents de petite taille, sans dentifrice, juste avec de l’eau. L’utilisation dee dentifrice n’est pas recommandée avant 2 ans. A partir de cet âge, brossez vous-même les dents de votre enfant 2 fois par jour pendant 2 minutes en appliquant sur la brosse du dentifrice de la taille d’un petit pois. Assurez vous que votre enfant recrache et ne l’avale pas. Utilisez dents adaptée à l’âge de votre enfant et changez la tous les 3 mois. A partir de 4 ans, l’enfant va pouvoir sous votre encadrement se brosser les dents lui-même, Contrôlez ses gestes jusqu’à ce qu’il ait 6 ans.

Fluor

Le uor est un minéral qui protège la dent contre l’attaque carieuse. Pendant la formation des dents le uor permet à l’émail d’être plus résistant à l’attaque acide qui est à l’origine des caries. Le uor permet également de reminéraliser des zones où l’attaque acide a débuté. Il faut privilégier un forme permettant un apport local directement sur les dents Le uor est présent dans le dentifrice, dans les bains de bouche et dans les vernis ou résines uorés appliqués par le dentiste. Le lait maternel est considéré comme l’aliment le plus complet pour les bébés. Si vous utilisez un lait infantile demandez conseil à votre pédiatre ou à votre chirurgien- dentiste pour savoir quelle est l’eau la plus adaptée.

Orthodontie

POURQUOI COMMENCER UN TRAITEMENT ORTHODONTIQUE?

Le traitement orthodontique vise à corriger une mauvaise position des dents, des mâchoires entre elles ou des dents par rapport aux mâchoires, afin de retrouver une dentition optimale sur deux plans:

• Plan esthétique: en alignant les dents, les mâchoires, et les lèvres, un traitement orthodontique améliore l’apparence de votre sourire et contribue à une meilleure estime de soi.

• Plan fonctionnel: un traitement orthodontique aidera à prévenir des caries, des maladies des gencives et de l’os, des pertes de dents, des fractures de dents, des problèmes d’élocution et de respiration, et des difficultés masticatoires. De plus, des dents bien alignées rendent plus facile le brossage et aident ainsi à acquérir de bonnes habitudes d’hygiène.

A quel âge peut-on faire un traitement orthodontique?

A tout âge ! L’orthodontie n’est pas seulement réservée aux enfants. L’orthodontie adulte est plus complexe et contraignante mais elle n’en est pas moins efficace. En revanche, elle n’est plus remboursée par la sécurité sociale au-delà de 16 ans. Les inconvénients esthétiques effraient toujours un peu plus à l’âge adulte, mais sachez qu’il existe maintenant des appareils très discrets.

Est-ce douloureux?

Le traitement orthodontique implique un déplacement dentaire, qui peut causer une inflammation. Le patient peut donc parfois ressentir un léger inconfort. Si douleur il y a, elle est présente au début du traitement et s’atténue au bout d’une semaine. Pour y remédier, la prise d’antalgiques pendant quelques jours (paracétamol..) est la solution la plus adaptée.

Quel type d’appareil choisir?

C’est à votre orthodontiste de vous proposer la solution la plus adaptée à votre besoin selon l’origine des troubles à corriger. Il existe 2 catégories d’appareils:

Les appareils amovibles permettent de corriger des défauts mineurs de la dentition N’étant pas porté 24/24, leur efficacité est moins grande. Malgré tout, ils requièrent une grande discipline car ils doivent être portés plus de 20h par jour pour parvenir à des résultats. Il existe même chez l’adulte des appareils amovibles transparents (gouttières recouvrant les dents).

Les appareils fixes (les boitiers, brackets ou consoles appelés communément bagues sont collés aux dents) sont les plus utilisés : ils permettent de corriger l’orientation de chaque dent de façon très précise, dans toutes les directions. Très régulièrement, les arcs sont réactivés par de petites pièces élastiques par votre orthodontiste pour augmenter l’action sur les dents. Les boitiers (brackets ou consoles) peuvent être :

• En métal: Ce sont les boitiers les moins chers et les plus utilisés il sont aussi légèrement moins volumineux et donc plus confortable que les céramiques.

• En céramique: ils sont transparents, collés sur la face externe des dents. Plus discrets, ils sont en revanche plus fragiles et légèrement plus chers.
L’orthodontie linguale représente également une solution : ce sont des boitiers collés sur la face interne des dents, invisibles mais plus onéreuses. Elles requièrent une hygiène bucco-dentaire parfaite.

Quels gestes d’hygiène bucco-dentaire adopter?

Que vous soyez appareillés ou non, il est essentiel d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire. Cependant, le port d’un appareil va rendre un peu plus difficile l’entretien de vos dents. Nous vous conseillons d’acheter une brosse à dent adaptée aux appareils orthodontiques et de vous brosser les dents après chaque repas. En plus il faut passer des brossettes inter-dentaires sous le fil et le long des boitiers collés. Vous pouvez aussi utiliser un bain de bouche au fluor en plus du brossage pour vous rincer la bouche.

Bonnes dents pendant ma grossesse

VOTRE SANTÉ BUCCO-DENTAIRE EN 6 POINTS

«Je suis enceinte : mes dents sont-elles plus fragiles?»

Non, pas plus qu’avant mais vous devez garder de bonnes habitudes pour votre alimentation et votre hygiène bucco-dentaire en utilisant une brosse à dent souple et un dentifrice fluoré. Pour une santé bucco-dentaire optimale, pensez à vous brosser les dents après chaque prise alimentaire.

«J’ai des nausées qui entraînent des vomissements. Je grignote sans arrêt car j’ai toujours faim. Ces deux situations sont-elles dangereuses pour mes dents?»

Les vomissements répétés fragilisent vos dents du fait de l’acidité qui à terme peut provoquer des caries. Pensez à bien vous rincer la bouche avec du bicarbonate de sodium (une cuillère à café dans un verre d’eau) ou avec un bain de bouche fluoré sans alcool, ou au minimum à l’eau claire, et surtout attendez 30 minutes avant de vous brosser les dents car l’émail de vos dents est fragilisé.

Parallèlement, essayez de limiter le grignotage et les sodas, même lights, qui sont également acides pour l’émail de vos dents.

«Mes gencives se mettent à saigner, est-ce normal?»

Oui, les changements hormonaux qui interviennent durant la grossesse rendent vos gencives plus sensibles à la plaque dentaire. Donc, plus que jamais, veillez à bien vous brosser les dents et les gencives, et complétez vos brossages éventuellement avec un bain de bouche sans alcool. Dès le début de votre grossesse, prenez rendez-vous chez votre dentiste pour obtenir ses recommandations ; il contrôlera vos dents, vos gencives et procédera, si nécessaire, à un détartrage, éliminant ainsi l’un des facteurs de d’irritation et de fragilisation des gencives.

«Puis-je faire soigner mes dents durant ma grossesse?»

Oui, une visite de contrôle chez le dentiste s’impose dès le début de votre grossesse et des soins peuvent tout à fait être réalisés. La période idéale pour les soins se situe entre le 4ème mois et le 8ème mois, mais toute urgence peut être gérée en dehors de cette période. Les traitements complexes (chirurgie, prothèses, etc…) seront de préférence à reporter après la naissance de votre enfant.

Depuis avril 2014 chaque femme enceinte bénéficie désormais d’un examen bucco-dentaire pris en charge par l’Assurance Maladie au 4ème mois de sa grossesse.

«Au cours des soins, mon dentiste peut-il faire des radiographies?»

En général, les radiographies sont à limiter au maximum durant la grossesse. Toutefois, si elles s’avéraient nécessaire pour un diagnostic, elles pourraient être réalisées sans risque en utilisant une protection en plomb.

«Lors de soins bucco-dentaires, mon dentiste peut-il me faire une anesthésie locale?»

Oui, votre dentiste pourra réaliser une anesthésie locale, il choisira un produit adapté du fait de votre grossesse.

Personnes handicapées

L’HYGIÈNE BUCCO-DENTAIRE CHEZ LA PERSONNE EN SITUATION DE HANDICAP

La plaque dentaire est un enduit mou, collant composé de salive et de débris alimentaires. Sa présence engendre des maladies de gencives et de caries qui ont des répercussions importantes sur l’état de santé général.

L’élimination de la plaque dentaire reste fondamentale dans la prévention des maladies dentaires. Elle est le moyen le plus efficace, pour rester en bonne santé dentaire.
La personne handicapée est souvent résistante à l’apprentissage et à l’utilisation des techniques mécaniques de prévention pour une ou plusieurs raisons :

• elle n’est pas capable de les appliquer,

• elle ne peut pas comprendre l’utilité de ces techniques,

• elle n’accorde pas de valeur à sa santé bucco-dentaire.

Il est donc nécessaire de distinguer les personnes handicapées capables d’apprendre et d’utiliser elles-mêmes les techniques mécaniques d’élimination de la plaque dentaire de celles qui nécessitent, pour l’utilisation de ces méthodes, d’une ou deux personnes chargées de les appliquer.

Comment se positionner pour effectuer le brossage des dents de la personne en situation de handicap

Le but est de stabiliser la personne handicapée et d’obtenir une bonne visibilité de sa bouche et ses dents pour pouvoir enlever la plaque dentaire.

• Asseoir la personne sur une chaise ou sur son fauteuil roulant, se mettre derrière elle, appuyer sa tête contre votre poitrine et/ou la têtière, la stabiliser en la maintenant entre le bras et l’avant-bras replié (au niveau du compas du coude) pour entourer la tête du patient.

• Le parent ou l’accompagnateur assis sur un canapé, la personne handicapée allongée sur le canapé.Le patient pose sa tête sur le ventre ou les cuisses de l’accompagnateur.

• Face à la personne avec appui de la tête sur la têtière ou le lit

• Deux personnes peuvent être nécessaires. Un accompagnateur est installé sur un canapé, la personne handicapée est allongée ou assise sur le canapé, l’autre personne se place au niveau des hanches de la personne handicapée et contrôle le mouvement des pieds et des mains.

• La personne handicapée est allongée dans son lit, maintenue par les draps et/ou les couvertures, l’accompagnateur s’assoit sur le lit, il pose son bras sur le thorax de l’enfant et s’appuie dessus, il brosse les dents avec l’autre main.

Préférer la position debout ou assise à la position allongée (limitation du risque de fausse route).

Comment se débarasser d'un aphte

Les aphtes correspondent à de petites ulcérations qui se forment sur la muqueuse buccale. Leurs origines restent floues même si de nombreux facteurs favorisants sont désormais bien connus.

La fatigue, le stress, la consommation de certains fromages à pâte dure (comme le gruyère), de certains fruits comme l’ananas, le melon ou de fruits à coque (noix, noisettes, noix de coco sont autant de facteurs potentiels à la formation des aphtes.
Certains traitements médicamenteux (aspirines, psychotropes) ou des maladies de l’immunité (VIH,…) provoquent l’apparition des aphtes.

Les aphtes disparaissent le plus souvent sous 8 jours sans traitement. Mais lorsqu’ils surviennent de façon récurrente, il est préférable de consulter votre dentiste. Il pourra ainsi vous prescrire un gel ou une pommade directement applicable sur l’aphte, contenant notamment un anesthésique permettant de soulager la douleur. Un bain-bouche à visée thérapeutique peut aussi s’avérer efficace. Le traitement et la prévention passent aussi par le maintien d’une bonne hygiène bucco-dentaire et un suivi régulier chez votre chirurgien-dentiste notamment pour un détartrage.

Les traitements locaux sont-ils efficaces contre les aphtes?

Les aphtes correspondent à de petites ulcérations buccales, le plus souvent douloureuses. Le fait d’utiliser, une crème, un gel pour lutter contre les aphtes, peut être efficace. Les molécules actives de ces produits ont pour but de soulager la douleur, diminuer l’inflammation et, de protéger la plaie érosive ainsi en évitant la surinfection. Ils permettent une cicatrisation plus rapide.

L’objectif premier reste de soulager la douleur le temps de la cicatrisation. Certains de ces produits renferment des anti-inflammatoires, ou un anesthésique local. Ils ne doivent être utilisés que quelques jours consécutivement et sous contrôle médical. En effet, les substances antiseptiques qu’ils contiennent peuvent déstabiliser la flore buccale sur de longues périodes.

Quant aux bains de bouche «rafraichissants» ou ceux utilisés pour lutter contre la plaque dentaire, ils n’ont aucun intérêt dans la prise en charge des aphtes.

Maladie parodondale

Les maladies parodontales qu’est ce que c’est?

Les maladies parodontales sont des atteintes des tissus de soutien de la dent. On parle de maladie parodontale lorsque la gencive, le ligament alvéolo-dentaire et/ ou l’os entourant la dent sont atteints par une inflammation ou une infection.

La gencive est le tissu mou de couleur rose qui entoure les dents. Lorsqu’elle subit une agression (infection, présence de tartre,…) la « gingivite » s’installe.

La gingivite est le premier stade des maladies parodontales et correspond à une inflammation de la gencive, qui gonfle, devient rouge foncé et saigne au moindre contact. Fréquente, la gingivite est souvent localisée entre deux dents. Elle peut s’étendre et même se généraliser. Avec un traitement cette pathologie est réversible sans séquelles. Sans traitement cette maladie évolue vers un déchaussement des dents, appelé « parodontite », avec une perte irréversible de tissus autour des dents, pouvant à terme provoquer la perte des dents.

Comment se protéger de cette maladie?

Pour éviter les maladies parodontales il est essentiel de respecter certaines règles :

• un brossage des dents, à raison de deux fois par jour, pendant 2 minutes, a n d’éliminer la plaque dentaire;

• le passage quotidien du l dentaire tous les soirs pour enlever la plaque qui reste entre les dents et qui ne peut pas être éliminée par le seul brossage des dents;

• une visite annuelle chez votre dentiste, qui évaluera votre santé parodontale et procédera à un détartrage et à une élimination professionnelle de la plaque dentaire.

Quels sont les risques d’une parodontite?

Ne laissez pas une gingivite évoluer vers une parodontite car cette dernière a des conséquences graves!

La parodontite correspond à une perte progressive de l’os alvéolaire autour des dents. Si elle n’est pas traitée à temps, les dents commencent à bouger progressivement ; on observe alors une récession gingivale (déchaussement des dents) qui peut déboucher sur une perte de dents. La parodontite peut également avoir des répercussions sur votre santé générale:

• risque d’aggravation du diabète

• augmentation du risque des maladies cardio-vasculaires

• risque d’accouchement prématuré chez les femmes enceintes.

Maladie cardiaque et sante bucco dentaire

Les patients présentant une maladie cardio-vasculaire sont souvent amenés à consulter au cabinet dentaire, et à subir des soins bucco-dentaires qui, de par leur caractère invasif, peuvent avoir une incidence sur leur état de santé.

« Je suis cardiaque et je prends en conséquence beaucoup de médicaments, est-ce que mes dents sont plus fragiles? »

Non, pas plus qu’avant mais je dois garder ou améliorer les bonnes habitudes pour mon alimentation et mon hygiène bucco-dentaire en utilisant une brosse à dent souple, du fil dentaire et un dentifrice fluoré.

« Quel rapport entre mes dents et mon cœur? »

Une carie non soignée tout comme une gencive malade sont de véritables portes d’entrées pour des bactéries ou des toxines. Les bactéries présentent dans la bouche peuvent migrer dans la circulation générale et venir se greffer sur votre coeur avec un risque d’endocardite. L’endocardite est une inflammation de la paroi qui tapisse le coeur et les valves cardiaques, cette maladie infectieuse peut être mortelle. Les maladies de la bouche sont les 1ères causes d’endocardite infectieuse.

« Mes gencives se mettent à saigner, est-ce normal? »

Non, des gencives qui saignent sont des gencives agressées par les bactéries de la plaque dentaire. Donc, plus que jamais je dois me brosser les dents et les gencives et utiliser éventuellement un bain de bouche après recommandation de mon dentiste ou de mon pharmacien.
Si j’ai du tartre, mon dentiste procédera à un détartrage, éliminant ainsi un véritable gisement de bactéries responsable de l’inflammation des gencives. Il ne faut pas laisser s’installer une maladie gingivale car elle peut induire la formation de toxines qui augmentent notamment le risque d’accident cardiaque (infarctus du myocarde).

« Dois-je prendre des antibiotiques avant mes soins dentaires? »

La prise d’antibiotiques avant les soins dentaires n’est pas systématique. Votre chirurgien-dentiste décidera de vous prescrire des antibiotiques en fonction de votre maladie cardiaque et en fonction des soins qu’il prévoit de réaliser.

« Si je me fais soigner, dois-je inter- rompre mon traitement anticoagulant »

Non, même pour une extraction dentaire, il ne faut pas stopper votre traitement anticoagulant. Les risques d’hémorragie au cours des soins dentaires sont plus faibles que les risques d’accidents cardiaques en cas d’arrêt de vos anticoagulants.
Si votre chirurgien-dentiste doit modifier votre traitement avant une intervention, il le fera en accord avec votre médecin traitant ou votre cardiologue.

Retrouver un beau sourire

A QUOI SERVENT LES FACETTES?

Les facettes sont de fines lamelles, réalisées dans un matériau esthétique (composite ou céramique) qui se placent sur la face extérieure de la dent. Elles permettent de remplacer des restaurations sur les dents antérieures disgracieuses ou d’embellir le sourire de manière durable en modifiant le contour, la teinte et la forme des dents antérieures.

Dans quel cas puis-je réaliser des facettes?

Les facettes sont un traitement essentiellement esthétique : si la dent n’est pas saine (carie) ou fortement délabrée, il sera préférable de la restaurer par une couronne dentaire. En effet, la couronne restaure la totalité de la dent permettant ainsi de la renforcer alors que la facette ne recouvre seulement que la face externe visible.

La pose de facette est indiquée lorsqu’on souhaite:

• éclaircir la teinte de dents sur lesquelles le blanchiment dentaire ne serait pas suffisamment efficace

• modifier leur forme lorsqu’elles sont trop étroites ou qu’un morceau est cassé

• parfaire l’apparence des dents mal alignées ou fermer les espaces entre les dents, bien qu’il soit conseillé de considérer l’orthodontie en première intention

• améliorer l’esthétique de dents déjà soignées avec des restaurations composites disgracieuses.

Comment se déroule ce traitement?

Il nécessite au moins deux rendez-vous. Lors de la première visite, le dentiste enlève une ne couche d’émail sous anesthésie locale pour ensuite prendre les empreintes qui serviront à réaliser les facettes. Des facettes temporaires sont posées sur les dents et y resteront jusqu’au rendez-vous suivant. Lors de la deuxième visite, les facettes définitives sont essayées puis posées sur les dents à l’aide de résine de collage très résistantes.

Vous pouvez choisir entre 2 matériaux: le composite ou la céramique plus esthétique et durable.

Cette technique abime-t-elle les dents?

La couche d’émail retirée est faible (environ 0.3 à 0.7 mm). Cette technique est fiable, grâce notamment à l’utilisation d’adhésifs très résistants dans le temps pour fixer une facette. Leur surface solide permet un maintien durable de la teinte et du résultat au cours des années.

Cependant, il est indispensable de conserver une bonne hygiène bucco-dentaire et de réaliser des contrôles réguliers chez votre dentiste car les risques de carie ne sont pas écartés. De plus, les facettes sont à renouveler tous les 10-12 ans environ.

Les traumatismes bucco dentaires

L’accident, le choc se sont produits hors du milieu familial, à l’école, lors de la pratique d’un sport, ou d’une activité de plein air et a été causé par un tiers?

Informez votre dentiste des circonstances de l’accident, il rédigera un certi cat médical initial permettant une prise en charge par votre assurance des soins nécessaires et mettra éventuellement des réserves sur les suites et traitements à prévoir au niveau des dents concernées (reconstitutions prothétiques à envisager à l’âge adulte notamment).

Une dent est fracturée, mobile, déplacée ou explusée ? Ne tardez pas, consultez votre dentiste !

Blessures – tuméfactions au niveau du visage

• Nettoyez les plaies externes

• Contrôlez les arcades dentaires : assurez vous qu’aucune dent n’est fracturée, ni mobile

Dent fracturée

Essayez de retrouver le ou les morceaux fracturés et conservez les dans de l’eau ou du sérum physiologique. Votre dentiste pourra dans certains cas, les recoller.

Le bord de la fracture peut être tranchant, et irriter la langue ou les lèvres qui viennent frotter dessus provoquant ainsi une irritation puis une blessure. Il suf t, dans ce cas, de recouvrir délicatement la surface de la dent fracturée avec une gomme à mâcher sans sucres, en évitant de comprimer.

Dent déplacée ou mobile

Ne touchez pas à la dent, le choc et le déplacement peuvent avoir entrainé une fracture de la racine et/ou de l’alvéole dentaire

Dent dé nitive expulsée

Il y a urgence, pas une minute à perdre, le délai de réimplantation est très court.

• Récupérez la dent explusée en la saisissant par la couronne (ne jamais la tenir par la racine)

• Ne pas la nettoyez ni la passez sous l’eau

• N’utilisez pas de désinfectant

• Placez la dent dans du lait stérilisé UHT à faible teneur en matières grasses, la salive ou du sérum physiologique.

• Elle peut aussi être conservée dans la bouche du patient, dans une compresse, déposée entre les dents du bas et la joue.

Si la réimplantation a lieu moins de 30 minutes après l’accident, son succès peut être de l’ordre de 70%. Au-delà, les chances de succès diminuent nettement (98% d’échec, plus de 2 heures après).

La réimplantation ne sera envisagée que pour les dents dé nitives. Les dents de lait ne sont jamais réimplantées!

Les extractions dentaires

Pourquoi?

Parfois les dents doivent être enlevées suite à un stade avancé de carie, une maladie du tissu osseux des mâchoires ou un traumatisme de la dent. Enlever une dent s’appelle une extraction ou une avulsion dentaire.

Quand une dent est extraite, il est normal que des changements se produisent dans votre bouche. Votre dentiste vous donnera ldes conseils à suivre après l’extraction, il est important de parler à votre dentiste de tout problème que vous rencontreriez. Voici quelques

conseils simples pour vous aider à bien cicatriser.

Anesthésie

Avant une extraction, vous aurez une anesthésie locale. Votre bouche restera engourdie quelques heures après l’intervention. Pendant que votre bouche est endormie, vous devez faire attention de ne pas vous mordre les joues, les lèvres ou la langue. Ne fumez pas, ne buvez pas d’alcool. L’anesthésie doit disparaître après quelques heures. En cas de problème, contactez votre chirurgien-dentiste.

Saignements

Votre dentiste va mettre en place une compresse de gaze sur laquelle vous mordrez pour limiter les saignements juste après l’extraction. Ceci aide à la formation du caillot de sang, qui est nécessaire à la bonne cicatrisation de la plaie. Cette compresse doit être maintenu sous pression (sans trop forcer) pendant 30 minutes après votre rendez- vous pour permettre une bonne coagulation.Ne mâchez pas la compresse. Avalez normalement votre salive, ne crachez pas pour éviter de saigner.

La plaie peut saigner ou suinter après avoir retiré la compresse. Si c’est le cas, voici ce que vous devez faire:

• Plier un morceau de gaze stérile à placer directement sur le site de l’extraction,

• Appliquer une pression en mordant dessus. Maintenez la pression pendant au moins 30 minutes ;

• Ne passer pas votre langue sur le site l’extraction ;

• Une quantité légère de fuire du site d’extraction jusqu’à ce qu’un caillot se forme. Cependant si cela continue à saigner abondamment, contactez votre dentiste.

Laissez la plaie tranquille

Le caillot de sang qui se forme dans le site de l’extraction est important pour une bonne cicatri-sation. Vous ne devez rien faire qui puisse déloger ce cail- lot. Voici quelques conseils pour le protéger:

• Ne fumez pas, ne rincez pas votre bouche abondamment, ne buvez pas avec une paille pendant 24 heures. Toutes ces pratiques créent une dépression en bouche, qui peut déplacer le caillot sanguin et retarder la cicatrisation ou vous refaire saigner;

• Evitez les boissons alcoolisées ou les bains de bouche contenant de l’alcool pendant 24 heures ;

• Limitez les activités physiques intenses pendant 24 heures après l’extraction. Cela réduira les risques de saignements et aidera la cicatrisation;

• Ne pas cracher car cela favorise le saignement;

• Privilégier une alimentation mixée ;

• Ne rien boire ou manger de trop chaud ;

• Dormir la tête surélevée ;

• Parfois le caillot ne se forme pas le premier ou le deuxième jour après l’extraction ou se forme mais ne reste pas en place. Le résultat est appelé une plaie sèche. Cela peut être très douloureux et vous aurez besoin de retourner chez votre chirurgien-dentiste. Un pansement pourra être placé dans la plaie pour favoriser la cicatrisation et soulager la douleur.

Prescription de médicaments

Votre chirurgien-dentiste vous a prescrit des médicaments pour des raisons précises: douleurs in ammation, infection. Suivez scrupuleusement ces prescriptions.

Si les médicaments contre la douleur n’ont pas un effet suf sant, ne prenez pas plus de comprimés par prise ou plus que la quantité maximale recommandée, mais contactez votre dentiste.

Brossage

Ne brossez pas vos dents à côté du site de l’extraction pour le reste de la journée. Vous pouvez cependant brosser vos dents et passer le l dentaire entre les autres dents. Vous pouvez également brosser votre langue. Ceci vous aidera à vous débarrasser de la mauvaise haleine et de goût désagréable qui sont fréquents après une extraction, mais ne rincez pas avec de l’eau ou des bains de bouche le premier jour.

Essayez de rincer très doucement votre bouche pour ne pas déloger le caillot sanguin. N’utilisez pas de bain de bouche pendant ce premier temps de cicatrisation sans avis de votre chirurgien-dentiste.

In ammation et douleur

Après l’extraction de la dent, vous pouvez avoir quelques sensations inconfortables et remarquer un gon ement (œdème). C’est normal. Pour réduire le gon ement et la douleur, essayez d’appliquer une poche de glaçe ou de froid sur votre visage en intercalant une serviette éponge pour ne pas avoir la glace à même la peau. Votre dentiste vous aura donné des instructions sur la durée et la fréquence d’utilisation de cette poche de glace.

In ammation et douleur

Si vous avez l’un des signes suivants, contactez votre dentiste immédiatement. Si vous ne parvenez pas à le joindre votre dentiste, adressez-vous à un médecin de garde ou aux urgences :

• Fièvre, nausée ou vomissements,

• Douleur intense ou qui ne cède pas aux anti-douleurs, saignement, gon ement important,

• Des douleurs qui augmentent avec le temps au lieu de diminuer.

Manger et boire

Après l’extraction, buvez abondamment mais doucement de l’eau et mangez léger. Evitez les boissons chaudes et les boissons alcoolisées. N’utilisez pas de paille. Pour les jours suivants, essayez de mâcher du côté opposé au site de l’extraction. Quand vous vous sentez mieux, vous pourrez à nouveau mâcher des deux côtés.

Suivi

Si vous avez des sutures qui doivent être retirées, votre chirurgien-dentiste vous donnera un nouveau rendez-vous pour procéder à leur retrait.

Implant pour remplacer une dent

Perdre une dent et c’est tout un équilibre qui se rompt les effets en sont multiples:

• Changements dans votre façon de parler et/ou de mâcher.

• Déplacement progressif des dents contiguës ou antagonistes. Cela peut modifier la façon dont vos dents s’engrènent (occlusion) et créer plus de contraintes sur les dents restantes et sur les mâchoires.

• Dificultés de nettoyage des dents s’étant déplacées.

• De ce fait, elles peuvent plus facilement se carier ou se déchausser.

• Perte osseuse à l’endroit de la dent manquante

• Changements de votre apparence, de votre sourire, de vous même.

Un implant peut être la solution à votre dent perdue

Rien ne remplace vos dents naturelles, mais un implant est l’élément qui s’en approche le plus. Cette technique n’est pas nouvelle mais se développe de plus en plus. L’implant dentaire est une racine artificielle le plus souvent en titane qui est placé chirurgicalement dans la mâchoire supérieure ou inférieure, où il remplace la racine de votre dent manquante.

Sur cet implant sera fixé une couronne qui remplacera la dent absente. A l’inverse des bridges, l’implant ne nécessite pas que l’on touche les dents voisines de la dent absente.

Réalisation

La façon dont est placée l’implant dépend du cas, du type d’implant et de la dent à remplacer. Certains implants exigent deux ou trois étapes et ne peuvent être surmontés de la couronne (mise en charge) qu’après plusieurs mois de cicatrisation.

D’autres sont implantés en une séance et la couronne provisoire est mise en place dans la même séance. Votre dentiste déterminera la meilleure solution en fonction de chaque cas clinique.

La plupart des implants nécessite 3 étapes:

• Pose de l’implant
Le dentiste pose l’implant dans la mâchoire. Des douleurs modérées et une inflammation peuvent survenir après l’intervention mais votre dentiste vous prescrira des médicaments antidouleur. Votre dentiste peut vous recommander une alimentation molle pendant le début de la cicatrisation.

• La cicatrisation
Ce qui fait qu’un implant est solide c’est que l’os autour de l’implant ait parfaitement cicatrisé : on parle d’ostéointégration. Son temps moyen est de 3 mois.

• Remplacement de votre dent absente
Pour une dent unitaire, le dentiste réalisera une couronne. Elle aura la taille, la forme, l’aspect et la teinte de vos dents naturelles.

Avez vous besoin d’un implant?

Votre dentiste peut vous aider à prendre une décision si vous avez besoin d’un implant.

Un implant est possible si:

• Votre état de santé général est bon. Une maladie chronique comme un diabète peut ralentir le processus de cicatrisation et conduire à un échec de l’implant.

• La qualité de votre os alvéolaire est bonne. Si votre os s’est résorbé, la situation est plus compliquée mais vous pouvez malgré tout réaliser un implant. Parfois une greffe osseuse peut être réalisée pour améliorer le site de réception de l’implant.

• Vous ne fumez pas. Fumer peut être une cause d’échec de l’implant.

Une bonne hygiène bucco-dentaire est importante pour le succès d’un implant. Vous devez veuillez à ce que le site autour de l’implant reste bien propre. Votre dentiste peut vous recommander d’utiliser des brossettes interdentaires et d’utiliser un bain de bouche pour prévenir le risque d’inflammation gingivale.

Des visites régulières chez le dentiste sont également importantes pour garder votre implant et vos dents naturelles en bonne santé.

MANGER SAIN ET EQUILIBRE

A tout âge, bien manger est l’assurance d’avoir un corps en bonne santé et un sourire sain.
Ce que l’on mange, mais aussi la le rythme des prises alimentaires influent sur notre santé. Le déséquilibre constant de l’alimentation peut affecter notre santé générale mais aussi notre santé bucco-dentaire. A l’inverse, une alimentation équilibrée nous aide à conserver des dents saines.

Qu’est-ce qu’une alimentation équilibrée?

Qui dit équilibre dit variété : notre alimentation doit nous apporter chaque jour des protéines, des glucides, des lipides, des vitamines, des sels minéraux et de l’eau. Ces besoins seront couverts en quantités suffisantes et équilibrées si nos menus comprennent chaque jour:

• Viandes, poissons ou œufs

• Pains, céréales, riz ou pâtes

• Laitage (lait, yaourts et fromages)

• Rincer sa bouche à la fin du repas permet l’élimination des particules de nourriture maintenues entre les dents et limite les pics acides qui attaquent vos dents après chaque prise alimentaire.

Le rythme des repas: attention au grignotage

N’oublions pas que ce n’est pas juste ce que l’on mange, mais aussi combien de fois nous mangeons dans la journée, qui influe sur notre santé orale. Pensez à:

• Limiter le grignotage durant la journée

• Consommer des produits sucrés de préférence au cours des repas

• Éviter les boissons avec des sucres comme les sodas

Pourquoi les bonnes habitudes alimentaires permettent une bonne santé bucco-dentaire?

Si vous mangez des aliments ou boissons sucrés, en particulier hors des repas et si vous ne vous brossez pas les dents, deux fois par jour, vous avez un grand risque de développer des caries et des maladies parodontales pouvant conduire à la perte des dents. La plaque dentaire est un fin dépôt collant se formant constamment à la surface des dents. Quand vous mangez des aliments contenant des sucres, les bactéries de la plaque dentaire produisent des acides qui attaquent l’émail. Lorsque les attaques se répètent ou durent longtemps l’émail est progressivement dissout et une carie se forme. D’où la nécessité d’éliminer la plaque quotidiennement par un brossage minutieux et efficace. Sinon elle pourra se calcifier et former le tartre. La plaque et le tartre entraînent une inflammation de la gencive qui peut conduire aux maladies parodontales avec un risque de déchaussement et de perte des dents.

Les bons conseils?

Pour une bonne santé bucco-dentaire suivez les conseils suivants:

• Se brossez les dents deux fois par jour matin et soir avec un dentifrice fluoré, pendant 2 minutes. Nettoyer les espaces interdentaires avec du fil dentaire une fois par jour de préférence le soir après le brossage.

• Avoir une alimentation saine et équilibrée

• Respecter le rythme des repas et éviter le grignotage

• Se rincer la bouche à l’eau après l’absorption d’un aliment ou d’une boisson acide (soda, jus de fruit,…)

Comment brosser les dents de vos enfants

DE 6 MOIS À 1 AN

Les premières dents de votre enfant ont fait leur apparition dans sa bouche. C’est un événement… à vous d’en prendre soin!
Pour cela, c’est très simple, il suffit de passer 1 compresse humide sur sa/ses dents de préférence au moment du bain pour faire entrer l’hygiène bucco-dentaire dans les gestes d’hygiène journaliers, ou de lui brosser sa/ses dents avec une brosse à dents adaptée à son âge.

Penser à nettoyer ou à rincer sa bouche après toute prise de médicaments type sirops ou granules

De 1 à 3 ans: ce sont les parents qui réalisent le brossage

Avant 2 ans: un seul brossage, le soir

Dès 2 ans: 2 brossages par jour, un le matin et un le soir avant le coucher. Votre enfant doit avoir sa propre brosse à dents, adaptée à son âge et à la taille de sa bouche. N’hésitez pas à la changer dès que les poils sont abîmés soit tous les 3 mois environ. L’ usage de dentifrice est plutôt recommandé à partir de 2 ans. Un bon conseil, placez vous derrière votre enfant, calez sa tête contre votre poitrine et maintenez la légèrement en arrière, en plaçant votre main sous son menton. L’enfant sera bien calé, stable, rassuré et il ouvrira naturellement la bouche.

• Commencez par brosser les dents du bas, côté par côté, puis brossez les dents du haut (toujours côté par côté)

• Les poils de la brosse à dents, posés à cheval sur les dents font un mouvement de va-et-vient

• Ne pas mouiller la brosse à dents

• Utiliser un dentifrice adapté à son âge (250 à 600 ppm) en petite quantité.

A partir de 4 ans: à lui de «jouer»

De 4 à 6 ans, l’enfant commence à devenir autonome et apprend la méthode 1-2-3-4. Sous le contrôle des parents, l’enfant réalise lui-même un brossage efficace:

• Il apprend à brosser toutes ses dents.

• Il tient sa brosse à dents bien en main.

• Il ne doit pas mouiller sa brosse à dents

• Il brosse séparément les dents du haut et du bas

• Les poils de sa brosse à dents sont à cheval sur ses dents et la brosse fait un mouvement de va-et-vient.

• Utiliser un dentifrice fluoré entre 500 ppm et 1000 ppm.

A partir de 6 ans

Cette méthode est applicable à tous, dès que l’enfant sait écrire.

L’enfant doit avoir suffisamment développé ses facultés psychomotrices pour pouvoir apprendre cette méthode. Il faudra le laisser faire tout seul, puis vérifier avec lui que le brossage est correctement réalisé. N’hésitez pas, si nécessaire, à compléter vous même son brossage.

• Un brossage efficace c’est deux fois par jour pendant 2 minutes. • Avec un dentifrice fluoré entre 1000 et 1500 ppm.

Alimentation carie enfant

EST-CE QUE LES ENFANTS SONT PLUS SUJETS AUX CARIES QUE LES ADULTES?

Les enfants ont tendance à manger plus d’aliments cariogènes (sucres, acides présents dans les sodas…). Or, les dents de lait sont plus fragiles que les dents définitives, ce qui facilite la déminéralisation de l’émail, première étape d’une carie. Il faut donc être attentif et consulter régulièrement un chirurgien-dentiste mais aussi faire en sorte que l’enfant intègre les gestes adaptés à une bonne hygiène bucco-dentaire.

Quelle alimentation mon enfant doit-il adopter pour éviter les caries?

Chaque prise alimentaire crée une acidité en bouche, ce phénomène répété trop rapidement dans la journée va créer avec le temps des lésions de l’émail, entrainant des caries. La limitation de ces passages en « zone dangereuse » est nécessaire. En plus certains aliments comme les glucides (sucres, céréales, …) ou les aliments à texture collante et fondante favorisent le développement des bactéries responsables des caries. Pour limiter ces problèmes, il faut grouper les prises alimentaires autour de 4 temps dans une journée : le petit déjeuner, le déjeuner, un goûter et un dîner et boire de l’eau après chaque prise alimentaire. Entre ces repas supprimez le grignotage.

Comment puis-je éviter que mon bébé ai des caries précoces?

Une carie précoce est une carie qui survient avant 3 ans, on parle donc de caries précoces du jeune enfant elles sont souvent plusieurs et touchent d’abord les incisives puis les autres dents.

Pour que votre bébé ne soit pas atteint, Il faut éviter le plus possible après l’apparition des dents la multiplication de biberons sucrés surtout quand ils sont nocturnes (même un biberon de lait est source de caries). Il ne faut pas donner un biberon sucré à son bébé après le brossage des dents. Jusqu’aux 6 mois de l’enfant, l’allaitement maternel est recommandé car il stimule la croissance osseuse orofaciale et réduit la fréquence des infections chez le nourrisson. Après 6 mois, il est conseillé d’introduire l’alimentation à la cuillère.

Quelles sont les causes des caries chez l’enfant?

En plus de la consommation de sucres et de glucides, la présence de bactéries est une condition à la formation des caries. Or, les bactéries n’existent pas à la naissance dans la bouche de l’enfant. Elles sont souvent transmises par les parents. En effet, la carie est une maladie bactérienne transmissible.

Il faut donc éviter:

• d’utiliser la cuillère de l’enfant pour vérifier si le plat n’est pas trop chaud,

• d’utiliser les mêmes couverts que l’enfant

• de sucer la tétine pour la nettoyer

• d’embrasser son enfant sur la bouche

De plus, le tabagisme passif (fumeurs dans l’environnement de l’enfant) augmente le risque carieux

Pourquoi est-ce important de soigner les caries des dents de lait, mêmes si ces dernières vont tomber?

L’extraction prématurée des dents fortement cariées peut entraver la croissance et le développement des dents permanentes. De plus, leur traitement évitera l’extension des problèmes aux autres dents, notamment des dents définitives, par contamination bactérienne. L’évolution d’une carie est plus rapide chez l’enfant et non soignée, elle peut finir par toucher des tissus environnants (ligaments, os, dent définitive).

Les répercussions ne sont pas seulement dentaires : diminution de la communication (plus de difficulté à produire des sons), moqueries des autres enfants, baisse de la croissance, problème ORL (otite), complications infectieuses graves.

Brossage

LORSQUE MON BÉBÉ FAIT SA PREMIÈRE DENT, QUELS SONT LES GESTES D’HYGIÈNE-BUCCO- DENTAIRE ADAPTÉS

• Avant les premières dents, vous pouvez passer une compresse imbibée d’eau ou de sérum physiologique. Seule une surveillance de l’alimentation et des précautions pour éviter l’entrée de bactéries dans la bouche sont nécessaires.

• Dès les premières dents, vous devez brosser les dents de votre enfant. Il n’est pas trop tôt pour prendre de bonnes habitudes car la plaque bactérienne se développe dès l’apparition des premières dents. Pour réaliser le brossage les parents se placent derrière l’enfant en maintenant l’enfant dans leurs bras.

Le dosage en fluor de votre dentifrice varie en fonction de l’âge:

• Dès les premières dents de l’enfant jusqu’à 2 ans, le brossage des dents est réalisé une fois par jour par ses parents avec de l’eau.

• A partir de 2 ans, le brossage est effectué 2 fois par jour avec un dentifrice fluoré entre 250 ppm et 600 ppm lorsque l’enfant sait cracher.

• A partir de 3 ans, le brossage est effectué 2 fois par jour avec un dentifrice fluoré entre 500 ppm et 1000 ppm lorsque l’enfant sait cracher, pendant 2 minutes.

• Enfin après 6 ans, on se brosse les dents 2 fois par jour avec un dentifrice fluoré entre 1000 et 1500 ppm, pendant 2 minutes.

La gamme de dentifrices proposée sur le marché est très vaste: n’hésitez pas à demander conseil à votre chirurgien- dentiste.

Quelle technique de brossage quand mon enfant a toutes ses dents de lait?

De 4 à 6 ans, l’enfant commence à devenir autonome et apprend la méthode BOUBOU®. Sous le contrôle des parents, l’enfant réalise lui-même un brossage efficace:

• On apprend à brosser toutes ses dents.

• On tient la brosse bien en main.

• On ne mouille pas la brosse à dent

• On brosse séparément les dents du haut et du bas

• Les poils de la brosse sont à cheval sur les dents et la brosse fait un mouvement de va et vient.

Quelle technique de brossage quand mon enfant a une dentition mixte (dents de lait + dents définitives) entre 6 et 9 ans?

On commence par le bas, un côté à près l’autre à chaque fois

• Pour chaque côté, on pose la brosse à cheval sur la dernière dent du fond et on brosse d’avant en arrière 10 fois

• Pour les dents de devant (canine à canine), on brosse la partie des dents que l’on voit en tournant la brosse du rose vers le blanc (brossage rotatif de la gencive vers la dent)

• On brosse l’arrière des dents de devant avec la brosse en hauteur et un mouvement du rose vers le blanc

Personnes agées

Tout au long de la vie, négliger votre hygiène bucco-dentaire peut avoir des conséquences qui nuisent à la qualité de vie et peuvent entrainer des complications graves de votre état général de santé. Cela se confirme lorsque l’on vieillit.

Eviter les problèmes bucco-dentaires

La douleur est un signe annonciateur

Carie, gingivite, abcès: une douleur dentaire peut avoir plusieurs origines. Elle peut aussi nuire à la qualité de vie au quotidien : moins d’appétit, baisse de moral, risque d’infection. Si vous prenez des médicaments pour d’autres pathologies, ils peuvent, dans un premier temps, masquer la douleur dentaire qui ne se déclarera que tardivement, par exemple, quand l’abcès sera installé. Il est donc important d’avoir une excellente hygiène dentaire et de consulter un dentiste une par an.

Une infection peut vite arriver. Soyez vigilant.

La bouche est un endroit propice aux proliférations bactériennes qui pourront facilement se propager aux gencives, aux sinus ou à distance à n’importe quel organe de notre corps En effet, lors d’une infection dentaire, les germes peuvent se diffuser dans le sang et atteindre les différents organes (cœur, reins, articulations,…). Il est donc important d’être attentif aux signes de la cavité buccale comme les saignements gingivaux, pour prévenir d’éventuels risques d’infection.

Une mauvaise santé bucco-dentaire favorise les chutes

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’articulation de la mâchoire participe à la construction et à la préservation de l’équilibre. La perte des dents sans remplacement, les prothèses non ajustées ou trop usées favorisent une instabilité et augmentent le risque de chutes.

Eviter la dénutrition

Douleurs, dents cassées ou absentes, les prothèses inadaptées compliquent la mastication donc la digestion et peuvent vous amener à limiter votre alimentation. La dénutrition n’arrive pas qu’aux autres ni aux plus âgées. Il est important de conserver une alimentation équilibrée (3 ou 4 repas par jour) ainsi que le plaisir de la nourriture, a n d’éviter les carences et pour rester en bonne santé. La salivation peut diminuer avec l’âge ou certains médicaments, penser à boire régulièrement des petites quantités d’eau tout au long de la journée. En cas de sécheresse buccale importante, parlez-en à votre dentiste.

Bien nettoyer ses prothèses dentaires

Rincez la prothèse au-dessus d’un lavabo rempli d’eau pour éviter qu’elle ne se casse si elle tombe.
Brossez-la, intérieur et extérieur, avec du savon de Marseille et une brosse à prothèse, puis rincez abondamment, toujours en brossant. Si la prothèse est confortable, il vaut mieux la laisser en bouche en permanence. Après chaque repas, ou pour dormir, il faut nettoyer la prothèse mais aussi, brosser les dents restantes et les gencives, humidifier la prothèse et la remettre en bouche. Si vous souhaitez cependant la retirer pour dormir, gardez-la au sec dans une boite à prothèse.

Pour assurer un bon maintien de la prothèse, vous pouvez utiliser une crème adhésive. Elle permet un meilleur confort et constitue une barrière contre les débris alimentaires.

Carie

La carie dentaire est un problème majeur de santé publique, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) la classe parmi les 10 maladies chroniques de l’homme les plus communes : elle touche tout autant les dents de lait que les dents définitives et donc aussi bien l’adulte que l’enfant.

La carie est une maladie infectieuse d’origine bactérienne qui détruit progressivement la dent par déminéralisation de ses tissus durs. Elle évolue toujours de l’extérieur vers l’intérieur de la dent en formant une cavité.

La carie se développe par l’interaction de quatre facteurs :

• La plaque dentaire bactérienne est un enduit mou collant qui se forme sur la surface des dents à la suite des repas. Les bactéries de la plaque dentaire (Streptocoques Mutans, Lactobacilles) se « nourrissent » des glucides contenus dans les aliments et produisent des acides qui agressent l’émail des dents. Un milieu buccal riche en bactéries présentera plus de risques de développer des caries.

• L’alimentation. Riche en acide, elle favorisera la déminéralisation de l’émail. L’alimentation riche en sucres et faite de grignotages constant, ou au contraire équilibrée, favorisera ou limitera le développement de la plaque dentaire.

• Le terrain. Les dents dont l’émail est mince, mal minéralisé ou usé, résisteront moins bien aux acides de la plaque bactérienne. Des dents dont les reliefs sont accentués, ou des dents mal positionnées, retiendront plus facilement les débris alimentaires et favoriseront ainsi l’accumulation de la plaque dentaire.

• Le temps. Chaque fois que les trois facteurs (terrain, aliments et plaque dentaire) sont en contact, il y a risque pour les dents. Et même si les agressions sont journalières, une carie demande du temps pour se constituer.

Les quatre stades de la carie

1. Destruction de l’émail. A ce stade, la carie est totalement indolore.

2. La dentine est agressée. La dent est sensible au froid, au chaud, au sucré et à l’acide.

3. Atteinte de la pulpe. De violentes douleurs peuvent apparaitre, spontanées ou provoquées par le chaud et le froid… C’est la rage de dent!

4. Formation d’un abcès. La prolifération bactérienne atteint les tissus autour de la dent (os, ligament, gencive). Alors même que la douleur initiale a disparu, à plus ou moins long terme, il se formera un abcès, pouvant devenir douloureux du jour au lendemain.

Le fluor

En présence durable de fluor, l’émail des dents se renforce et devient plus résistant. De plus le fluor ralentit la formation de la plaque dentaire, gêne la digestion des sucres par les bactéries et perturbe la reproduction des microbes, le fluor est essentiel dans la lutte contre les caries dentaires.

De 2 à 6 ans, il faut un dentifrice faiblement dosé en fluor de 500 à 1000 ppm. Dès 6 ans, le dentifrice doit contenir de 1000 à 1500 ppm de fluor.

Hypersensibilité dentaire

Dents sensibles au chaud et au froid, douleurs en vous brossant les dents ou en vous rinçant la bouche… Un émail usé ou des gencives rétractées peuvent causer ces symptômes. Conseils pour prévenir et soigner les sensibilités dentaires.

Vos dents vous font mal lorsque vous buvez votre thé ou au contraire lorsque vous dégustez un sorbet glacé ? C’est peut- être une hypersensibilité dentaire.
Cette affection fréquente se manifeste par des douleurs dentaires, qui se déclenchent dans des situations très particulières: avec un aliment trop chaud ou trop froid, en se rinçant la bouche ou en se brossant les dents. Les douleurs sont similaires à celles d’une carie mais contrairement à celles-ci les douleurs d’hypersensibilité dentaire ne sont pas localisées sur une dent précise mais sur l’ensemble de la denture. Pour con rmer ce diagnostic, il est important de consulter votre dentiste.

Cette sensibilité exacerbée des dents est provoquée par une mise à nu de la dentine, la couche de tissu dentaire qui se trouve juste sous l’émail et le long de la racine. Lorsque que l’émail qui la recouvre est altéré ou que la gencive se rétracte (on parle de récession gingivale), la dentine n’est plus protégée. Des porosités (micro- trous) existent dans l’épaisseur de la dentine, et vont communiquer avec la pulpe de la dent où se trouvent le nerf et les vaisseaux sanguins qui irriguent la dent. Aussi, au moindre contact (brossage) ou stimulus (chaud ou froid par exemple), les terminaisons nerveuses sont directement stimulées, et les douleurs apparaissent.

Pour protéger l’émail, il faut éviter la consommation d’aliments ou de boissons acides car ils le déminéralisent progressivement les dents et augmentent les porosités, elles deviennent plus friables. On évitera donc une surconsommation de tous les produits acides notamment les agrumes (citron, pamplemousse, orange…). Prudence aussi avec les sodas light ou non, les boissons énergétiques et les médicaments à base de vitamine C et le vinaigre. Attention aussi aux brossages traumatiques, particulièrement appuyés avec des brosses à dents inadaptée (dures ou medium). L’utilisation d’une brosse dure avec un brossage horizontal entraine une perte de la hauteur de gencive, la racine est dénudée et la dentine qui n’est plus protégée et va progressivement s’user. Autre cause de récession gingivale, la plaque dentaire et le tartre, qui lorsqu’ils s’accumulent provoquent une in ammation et une rétractation des gencives.

La solution pour éviter le tartre et préserver les gencives ? Opter pour une brosse à dents à poils souples et un brossage méthodique : brosser le haut et le bas séparément, brosser toujours du rouge vers le blanc, c’est-à-dire des gencives vers la dent et ne pas oublier la face interne des dents. Utilisez le l dentaire en complément le soir pour nettoyer entre chaque dent. Consulter régulièrement votre dentiste qui pourra réaliser un nettoyage professionnel de vos dents et vous expliquera les bons gestes de brossage. Des conseils d’autant plus importants si les dents sont mal positionnées et mal alignées car plus dif ciles à nettoyer.

Ef caces les dentifrices pour dents sensibles ? Oui, ils améliorent les problèmes de sensibilité dentaire lorsqu’ils sont utilisés sur le long cours. Ils contiennent en effet des minéraux qui obstruent les porosités en surface de la dentine. Ils agissent surtout si vous laisser un léger lm sur vos dents après le brossage, sur certaines dents très sensibles n’hésitez à remettre sur celles-ci un peu de dentifrice pour le laisser agir. Bien sûr, il convient d’adopter en parallèle les bons gestes préventifs en particulier de ne pas consommer trop d’aliments acides.

Cependant, il est possible que ces dentifrices ne suf sent pas. Dans ce cas, il existe des produits désensibilisants, par exemple des vernis, qui vont également combler les micro- trous de la dentine. Une séance chez le dentiste suf t pour les poser.

En conclusion, demander conseils à votre dentiste, il saura vous prescrire une brosse à dent, un dentifrice voir des bains de bouche adaptés à vos problèmes d’hypersensibilité dentaire.

Certaines pathologies, qui provoquent des régurgitations acides fréquentes peuvent causer des hypersensibilités dentaires. C’est le cas notamment des troubles du comportement alimentaire (boulimie, anorexie), des traitements de chimiothérapies, des re ux gastro- œsophagiens. La grossesse est également une période où l’on peut parfois souffrir de sensibilité dentaire du fait des vomissements du premier trimestre.

le bruxisme est aussi une cause d’hypersensibilité dentaire. Cette affection qui se caractérise par des grincements de dents pendant la nuit favorise l’usure des dents et une rétractation gingivale.

CE QU’IL FAUT RETENIR

L’hypersensibilité dentaire se caractérise par des douleurs sur l’ensemble des dents, au contact du chaud et du froid (et quelquefois du sucré) principalement.
Elle n’a rien à voir avec la carie dentaire même si les douleurs peuvent se confondre d’où l’importance de consulter son dentiste.

Elle est provoquée par la mise à nu de la dentine, soit à cause d’un émail abîmé, soit à cause d’une récession gingivale. Pour prévenir cette affection dentaire, il faut notamment éviter de consommer des aliments trop acides et adopter un brossage dentaire doux.

Certaines pathologies sont à risque : anorexie, boulimie, cancers (à cause de la chimiothérapie), re ux gastro-oesophagiens. Il ne faut pas hésiter à en parler à son dentiste, il existe en effet diverses solutions (dentifrices, vernis, etc).

Halitose n'est pas une fatalite

La dégradation des résidus alimentaires par les bactéries entraîne l’apparition de composés volatils sulfurés pouvant dégager une odeur désagréable quand ils sont présents en grande quantité. Cela peut entraîner une mauvaise haleine, ou « halitose ». Dans plus de 80 % des cas, les problèmes d’halitose ont une origine bucco-dentaire, comme une carie, une maladie gingivale, etc… Pour garder une haleine fraîche, il est impératif d’observer une hygiène bucco-dentaire stricte.

10 conseils pour garder au quotidien une bouche saine et une haleine fraîche

1. J’ai une hygiène bucco-dentaire rigoureuse.
brossages par jour matin et soir pendant 2 minutes et, après le brossage du soir, l’utilisation du fil dentaire.

2. Je consulte 1 fois par an mon dentiste.
Votre praticien diagnostiquera d’éventuelles caries ou maladies parodontales (déchaussement dentaire) qui peuvent induire la mauvaise haleine.

3. Je bois suffisamment d’eau.
Une consommation quotidienne de 1,5 litres d’eau permet une bonne hydratation de la bouche et limite le développement des bactéries buccales responsables de la mauvaise haleine.

4. J’évite l’ail et l’oignon et certaines épices (curry, paprika…)
Ces condiments peuvent continuer d’altérer votre haleine plusieurs heures après le repas.

5. Je limite ma consommation de café.
Le café est une boisson dite astringente. Elle assèche votre bouche favorisant ainsi l’apparition des bactéries et entraînant donc une mauvaise odeur. Après votre tasse de café, n’hésitez pas à boire un verre d’eau a fin d’hydrater votre bouche.

6. Je n’oublie pas que l’alcool, c’est toujours avec modération!
De part leurs forts parfums, les boissons alcoolisées laissent un ef uve dans votre bouche. Comme le café, l’alcool dessèche la bouche et peut donc produire une mauvaise haleine.

7. Je privilégie les aliments mentholés.
Pastilles ou encore boissons à base de menthe sont à consommer sans modération s’ils sont sans sucres sinon gare aux caries ! Ces aliments vous procureront une sensation immédiate de bouche fraîche. Attention cependant, ils masquent la mauvaise odeur sans s’attaquer réellement aux bactéries présentes. Il existe des bains de bouche de traitement spécial halitose, demander conseil à votre dentiste.

8. Je veille à ne pas être à jeun.
Sauter un repas peut être responsable d’une mauvaise haleine; il s’agit d’un signe de l’acidocétose de jeûne. Plus longtemps vous restez sans manger et plus les bactéries prolifèrent dans votre bouche et plus particulièrement sur le dos de votre langue.

9. Je fais attention au régime hyperprotéiné.
Lorsque les protéines sont métabolisées par l’organisme, une mauvaise odeur se dégage lors de l’expiration.

10. Je n’hésite pas à mastiquer des chewing-gums sans sucres.
Mâcher un chewing-gum sans sucres permet d’augmenter la production de salive et, ainsi, de conserver une bouche hydratée et fraîche.

Nos conseils

N’oubliez pas que le brossage des dents c’est 2 fois par jour et utilisez du fil dentaire après le brossage du soir. Après chaque brossage, il est important de penser aussi à l’hygiène de sa langue. Ne brossez jamais votre langue avec les poils de votre brosse à dents. En effet, cela entraîne des micro-lésions sur la langue qui favorisent le développement des bactéries. Utilisez soit un racleur à langue soit la surface siliconée présente sur votre brosse à dents. Enfin, n’oubliez pas de consulter 1 fois par an votre chirurgien-dentiste pour une visite de contrôle!

Protheses

DANS QUELLE SITUATION DOIT-ON PORTER UNE PROTHÈSE DENTAIRE?

Il y a 2 cas classiques

• Perte /extraction d’une dent : Une seule dent manquante peut provoquer des migrations ou une usure prématurée des autres dents, des problèmes de gencives et
une mauvaise esthétique, des troubles digestifs dus à mastication insuf sante… Pour pallier ces problèmes, votre chirurgien-dentiste va vous proposer de porter une prothèse dentaire

• dents très abimées : Lorsque les atteintes sur les dents (caries) sont trop importantes, lorsque la dent a du être dévitalisée, votre dentiste vous proposera plusieurs types de prothèses pour restaurer vos dents.

Quels sont les différents types de prothèses dentaires?

Parmi les prothèses dentaires fixes, il existe:

• La couronne prothétique: Lorsqu’une dent est très abimée, la couronne vise à recouvrir et restaurer la dent en prenant appui sur sa racine. Elle peut être en métal, métal précieux ou en céramique.

• Le bridge dentaire: Un bridge permet de remplacer quelques dents manquantes. Il est ancré d’une dent solide à une autre dent solide et comble l’espace laissé vide. Pour que ce dernier soit bien xé, il est parfois nécessaire de dévitaliser et de réduire en volume des dents sur lesquelles il s’appuie.

• L’onlay: il vise à restaurer une dent très abimée, souvent par une grosse carie. Il est fabriqué à partir d’une empreinte, pour s’adapter parfaitement aux contours de la dent.
La facette dentaire : Utilisée sur des dents saines qui présentent un aspect inesthétique (dents cassées, jaunes…) les facettes se collent sur la face visible des dents pour leur redonner une belle apparence.

Parmi les prothèses dentaires amovibles, il existe :

• La prothèse dentaire partielle: elle vise à remplacer plusieurs dents absentes. Sa structure est en métal et elle est dotée de crochets qui viennent se xer sur les dents présentes en bouche. Il peut s’enlever et se nettoyer.

• La prothèse complète (ou «dentier»): composée de résine, elle vise à remplacer toutes les dents.

Diabète

« Quel impact de mon diabète sur ma santé bucco-dentaire? »

Qu’il soit de type 1 ou de 2, votre diabète a une relation directe avec certaines maladies de la bouche. Une personne diabétique sur deux présente une maladie parodontale qui est la 6ème complication du diabète : elle se caractérise par une inflammation gingivale évolutive avec une destruction des tissus de soutien de la dent (déchaussement dentaire) entrainant une mobilité dentaire pouvant conduire à la perte des dents.

« Maladies gingivales et diabète? »

Si votre diabète favorise les maladies gingivales (parodontites), ces dernières peuvent entrainer un déséquilibre aussi de votre glycémie. Consultez très régulièrement votre dentiste pour vous aider à prendre les bonnes habitudes d’hygiène.

« Je suis diabétique, est-ce que mes dents sont plus fragiles? »

Non, pas plus qu’avant mais je dois garder de bonnes habitudes pour mon alimentation et mon hygiène bucco-dentaire par un brossage avec une brosse à dent souple et un dentifrice fluoré au moins deux fois par jour. Et compléter le brossage par l’utilisation du fil dentaire le soir.

« J’ai la bouche sèche et des sensations de brulures sur la langue et les joues »

Votre diabète entraine une diminution de la production de salive et une augmentation du sucre dans la salive ce qui favorise le développement des champignons dans votre bouche et l ‘apparition de mycoses buccales.

« Quel rapport entre mes dents, mes gencives et mon diabète? »

Une carie non soignée est une véritable porte d’entrée pour les bactéries. Les bactéries présentent dans la bouche vont migrer dans la circulation générale et peuvent venir se greffer sur différents organes à distance de votre bouche avec un risque d’infection : le diabétique ayant une moins bonne réponse aux infections et une moins bonne cicatrisation.

« Mes gencives se mettent à saigner, est- ce normal? »

Non, des gencives qui saignent sont des gencives agressées par les bactéries de la plaque dentaire. Donc, plus que jamais je dois me brosser les dents et les gencives et utiliser éventuellement un bain de bouche après recommandation de mon chirurgien-dentiste ou de mon pharmacien. Si j’ai du tartre, mon dentiste procédera à un détartrage, éliminant ainsi un véritable gisement de bactéries responsable de l’inflammation des gencives. Il ne faut pas laisser s’installer une maladie gingivale car elle peut induire un déséquilibre de votre diabète et des infections à distance.

« Une visite annuelle de contrôle est-ce suffisant? »

Non, il est recommandé de faire une visite de contrôle tous les 6 mois. Une carie et/ou une maladie gingivale peut avoir une incidence grave sur votre diabète et votre santé globale.

« Dois-je prendre des antibiotiques avant mes soins dentaires? »

La prise d’antibiotiques avant les soins dentaires n’est pas systématique. Votre chirurgien-dentiste décidera de vous prescrire des antibiotiques en fonction de votre diabète s’il est équilibré ou non et en fonction des soins qu’il devra réaliser.

« Mon diabète est-il une contre-indication aux implants dentaires? »

Non, la pose d’implant est indiquée dans le cas de diabète équilibré, il s’agit d’un acte chirurgical simple. L’implant dentaire est souvent la solution idéale, pour remplacer une ou plusieurs dents absentes, pour stabiliser un appareil dentaire complet surtout à la mâchoire inférieure.

Implant pour remplacer une dent

Perdre une dent et c’est tout un équilibre qui se rompt les effets en sont multiples:

• Changements dans votre façon de parler et/ou de mâcher.

• Déplacement progressif des dents contiguës ou antagonistes. Cela peut modifier la façon dont vos dents s’engrènent (occlusion) et créer plus de contraintes sur les dents restantes et sur les mâchoires.

• Dificultés de nettoyage des dents s’étant déplacées.

• De ce fait, elles peuvent plus facilement se carier ou se déchausser.

• Perte osseuse à l’endroit de la dent manquante
• Changements de votre apparence, de votre sourire, de vous même.

Un implant peut être la solution à votre dent perdue

Rien ne remplace vos dents naturelles, mais un implant est l’élément qui s’en approche le plus. Cette technique n’est pas nouvelle mais se développe de plus en plus. L’implant dentaire est une racine artificielle le plus souvent en titane qui est placé chirurgicalement dans la mâchoire supérieure ou inférieure, où il remplace la racine de votre dent manquante.

Sur cet implant sera fixé une couronne qui remplacera la dent absente. A l’inverse des bridges, l’implant ne nécessite pas que l’on touche les dents voisines de la dent absente.

Réalisation

La façon dont est placée l’implant dépend du cas, du type d’implant et de la dent à remplacer. Certains implants exigent deux ou trois étapes et ne peuvent être surmontés de la couronne (mise en charge) qu’après plusieurs mois de cicatrisation.

D’autres sont implantés en une séance et la couronne provisoire est mise en place dans la même séance. Votre dentiste déterminera la meilleure solution en fonction de chaque cas clinique.

La plupart des implants nécessite 3 étapes:

• Pose de l’implant
Le dentiste pose l’implant dans la mâchoire. Des douleurs modérées et une inflammation peuvent survenir après l’intervention mais votre dentiste vous prescrira des médicaments antidouleur. Votre dentiste peut vous recommander une alimentation molle pendant le début de la cicatrisation.

• La cicatrisation
Ce qui fait qu’un implant est solide c’est que l’os autour de l’implant ait parfaitement cicatrisé : on parle d’ostéointégration. Son temps moyen est de 3 mois.

• Remplacement de votre dent absente
Pour une dent unitaire, le dentiste réalisera une couronne. Elle aura la taille, la forme, l’aspect et la teinte de vos dents naturelles.

Avez vous besoin d’un implant ?

Votre dentiste peut vous aider à prendre une décision si vous avez besoin d’un implant.

Un implant est possible si :

• Votre état de santé général est bon. Une maladie chronique comme un diabète peut ralentir le processus de cicatrisation et conduire à un échec de l’implant.

• La qualité de votre os alvéolaire est bonne. Si votre os s’est résorbé, la situation est plus compliquée mais vous pouvez malgré tout réaliser un implant. Parfois une greffe osseuse peut être réalisée pour améliorer le site de réception de l’implant.

• Vous ne fumez pas. Fumer peut être une cause d’échec de l’implant.

Une bonne hygiène bucco-dentaire est importante pour le succès d’un implant. Vous devez veuillez à ce que le site autour de l’implant reste bien propre. Votre dentiste peut vous recommander d’utiliser des brossettes interdentaires et d’utiliser un bain de bouche pour prévenir le risque d’inflammation gingivale.

Des visites régulières chez le dentiste sont également importantes pour garder votre implant et vos dents naturelles en bonne santé.

Protège dents

Vous-même, ou votre enfant, pratiquez un sport de combat ou de contact, en tant qu’amateur ou compétiteur, LE PROTEGE-DENTS ou Protection intra-buccale doit faire partie de votre équipement ! Ces dispositifs de protection sont indispensables lors de la pratique de toutes les disciplines où le contact physique, ou des chocs violents, sont possibles, soit dans tous les sports de combat et de contact.

Le port du protège-dents est-il obligatoire ou simplement recommandé ?

Son port est obligatoire dans les disciplines sportives suivantes:

• La boxe
• Le taekwondo,
• Le hockey sur glace
• Le football américain

Et il est recommandé pour :

• Tous les arts martiaux
• Le basketball
• Le handball
• Le volleyball
• Le rugby
• Le cyclisme
• Le football

…ou dès qu’il y a risque de coups de tête, coude, genou, poing, pied….

• La gymnastique
• L’haltérophilie
• La lutte
Le skateboard
• Le hockey sur gazon, le rink-hockey
• Le squash
• Les sports équestres
• Et le waterpolo.

Le port du protège-dents est-il aussi indiqué pour les amateurs et pratiquants occasionnels?

Oui, car ils maîtrisent moins bien leurs gestes et sont, de ce fait, particulièrement exposés aux traumatismes dentaires.

A quoi sert le protège-dents?

Le protège-dents réduit considérablement le risque de traumatismes (fractures, déplacements, expulsions) au niveau des dents antérieures, particulièrement à l’arcade supérieure (maxillaire). Il isole les dents des muqueuses, des lèvres, des joues ou de la langue et permet ainsi d’éviter les plaies des tissus mous et les morsures de la langue. Il prévient du choc des dents de l’arcade inférieure (mandibulaire) contre les dents de l’arcade supérieure (maxillaire), limite le risque de fracture mandibulaire et réduit le risque de commotion cérébrale et d’atteinte cervicale.

Comment choisir son protège-dents?

Il existe plusieurs catégories de protège-dents : les protections standards, les protections semi-adaptables en bouche, et les protections sur mesure.
Les critères de choix sont : l’âge du sportif, s’il porte ou non une prothèse, ainsi que le sport pratiqué.

• Le protège-dents standard, non adaptable
Il est commercialisé dans les magasins de sports ou les rayons « sport » des grandes surfaces, en trois tailles (petite, moyenne et large). C’est la plus économique des protections mais aussi la moins efficace.
Il manque de tenue en bouche et l’athlète doit souvent le maintenir en place en serrant les dents. Il n’offre qu’une très faible protection, gêne souvent la respiration et la phonation et peut entraîner une blessure des tissus mous. Il est à proscrire.

• Le protège-dents semi-adaptable préformé directement dans la bouche du patient
De fabrication industrielle, on le trouve dans les magasins de sports ou dans le rayon « sport » des grandes surfaces. Il sera adapté par le sportif lui-même. Pour cela, il sera ramolli dans de l’eau préalablement portée à ébullition, puis trempé 2 secondes dans de l’eau froide, avant d’être introduit en bouche. Une fois en bouche, l’adaptation se fera par une pression de la langue, des doigts, et la fermeture de la bouche. Mais attention, si la phase d’adaptation en bouche, ne respecte pas scrupuleusement la notice d’utilisation, ses propriétés de protection seront diminuées et la respiration compromise.Ce type de protège-dents peut être une alternative intéressante à la protection sur mesure, surtout pour les enfants en phase de croissance ou en cours de traitement orthodontique, dès lors que l’adaptation en bouche est réalisée par le chirurgien-dentiste traitant.

• Le protège-dents sur mesure
C’est le modèle de choix lorsque la croissance est terminée et pour l’adulte.
Il est réalisé sur mesure, après la prise d’empreintes des deux mâchoires par votre dentiste traitant.
C’est le seul qui réponde de façon satisfaisante aux critères de protection, stabilité, rétention et confort.
Les techniques de fabrication permettent de l’adapter en fonction du sport pratiqué a n de mieux protéger des chocs. Il est important de préciser que les sportifs porteurs de prothèses dentaires doivent les retirer de la bouche pour la pratique de certains sports (danger en cas de bris). Le protège-dents devra alors impérativement être réalisé de façon à combler les espaces. Dans ce cas, seul le protège-dents sur mesure est indiqué.

Comment entretenir son protège-dents?

Immédiatement après usage, il doit être nettoyé au savon et à l’eau, puis séché minutieusement et conservé dans une boîte perforée.

Doit-on changer régulièrement son protège-dents ?

Pour ce qui concerne les enfants en phase de croissance ou en cours de traitement orthodontique, l’adaptation du protège-dents devra être vérifiée régulièrement par le dentiste traitant.
Pour ce qui concerne les adultes, sa durée de vie peut être de plusieurs années, en fonction du sport pratiqué et de la fréquence de l’activité.

Pourquoi ai-je besoin d une couronne

Qu’est ce qu’une couronne prothétique?

Une couronne prothétique est une coiffe que le dentiste place sur une dent pour réparer la partie visible de la dent. Cette ccouronne redonne à la dent sa forme naturelle, sa taille et sa fonction. L’objectif d’une couronne est de réparer une dent fortement délabrée ou d’améliorer son esthétique lorsque la dent est disgracieuse.

Pourquoi ai-je besoin d’une couronne?

Vous avez besoin d’une couronne si vous avez:

• une perte de matière dentaire trop importante pour que la dent soit restaurée uniquement par un amalgame ou un composite;

• une dent absente qui sera remplacée par un bridge (pont), dont les piliers seront alors des couronnes (soudées entre elles);

• un implant (racine artificielle) sur lequel sera fixé la couronne;

• une dent fracturée dans sa partie visible;

• une dent dévitalisée, la couronne recouvrera et protègera alors les tissus restant de la dent en assurant une bonne étanchéité;

• une dent décolorée ou disgracieuse et que vous souhaitez améliorer votre sourire.

Comment est réalisée une couronne?

Plusieurs étapes sont nécessaires et en général au minimum deux visites chez le chirurgien-dentiste sont nécessaires pour réaliser le traitement.

1. Le dentiste prépare la dent en détourant le pourtour de la dent. Si la dent est très délabrée ou dévitalisée, le dentiste devra au préalable reconstituer cette partie manquante en réalisant une reconstitution (inlay-core).

2. Une empreinte est réalisée pour reproduire un modèle exact de la dent sur lequel construire la couronne.

3. Vous aurez une couronne provisoire en attendant que la couronne définitive soit réalisée, habituellement une à deux semaines sont nécessaires. Avec la couronne provisoire la dent peut être un peu sensible au chaud ou au froid si la dent est vivante. Pendant cette période les aliments collants doivent être évités pour ne pas risquer de décoller la couronne provisoire.

4. Le prothésiste réalise la couronne à partir du modèle en plâtre issue de l’empreinte faite dans votre bouche.

5. Lorsque la couronne dé définitive est prête, le dentiste fait un essayage en bouche et réalise les ajustements nécessaires. Lorsque votre dentiste et vous êtes satisfaits du rendu, la couronne est scellée définitivement.

Précautions d’usage:

Pour préserver une couronne, il y a quelques conseils à connaître :

• Évitez de mâcher des aliments trop durs, ou de mastiquer des objets durs, tel qu’un crayon. Tout particulièrement sur des couronnes en céramique.

• Brosser vos dents deux fois par jour, pendant 2 minutes, et passer le fil dentaire une fois par jour pour éliminer la plaque dentaire.

• Faites des visites régulières chez votre dentiste qui contrôlera entre autre la stabilité du travail réalisé.

En quoi la couronne est-elle composée?

• La couronne est composée de plusieurs types de matériaux.

• Alliage métallique, céramique, résine composite ou une combinaison de ces matériaux.

• Votre dentiste veut créer une couronne qui ressemble à vos dents naturelles et qui soit confortable. Pour choisir le matériau à utiliser le dentiste va tenir compte d’un certain nombre de facteurs: l’emplacement de la dent, la nature de la gencive, vos choix, le coût, l’esthétique et la fonction de la dent.

Soins dentaires

Orthodontie enfants ou invisible

Parodontologie

Dentisterie esthétique

Soins pour enfants

Implantologie

Installés à Pierrefitte-sur-Seine en Seine-Saint-Denis, nous sommes à proximité de Paris, Saint-Denis, Montmorency, Sarcelles et Montmagny.

Lundi au jeudi de 9h à 19h
Vendredi de 9h à 18h

129 boulevard Jean Mermoz 93380
Pierrefitte-sur-Seine

Tél: 01 48 23 97 44

Email: dentine93@gmail.com

© DENTINE - Cabinet Dentaire Paris Nord

webdesign by: criativo.net